· 

Cheveux low poo mon expérience

Pour  cet article j'ai envie de vous parler de ma propre expérience en matière de shampoing.

 

Comme beaucoup de monde mes cheveux se salissent (nan sans déconner !) et à mon grand malheur graissent vite.

Il y a un peu plus d'un an maintenant, j’utilisais un shampoing liquide spécial pour cheveux ternes, à tendance grasse ou avec un slogan attractif à mes yeux, acheté en grande surface. Et je tartinais mes pointes sèches avec un après shampoing classique. 

 

Ne voulant plus de produits toxiques (le sodium laureth sulfate pour n'en citer qu'un) dans mon corps, je suis passée au shampoing plus naturel/ bio  pendant environ 2 mois : Même fréquence (un shampoo tous les 2 jours) et même qualité de lavage. 

 

A savoir : en passant au naturel, les cheveux ont besoin d'un temps d'adaptation et apparaissent ternes voir abîmés. Les produits naturels ne camouflent pas les problèmes capillaires (comme le silicone) qui apparaissent alors au grand jour. Ils vont les soigner au fur et à mesure du temps. Un peu de patience s'impose.

 

Pour être sûr de la composition des produits*, j'ai  commencé à chercher des recettes de shampoing fait maison. Au passage, je me suis arrêtée sur un article concernant le "No Poo"

 

J'ai testé : 

 

un shampoing solide et des recettes minutes (en cas d'oubli de fabrication du shampoing solide) qui me conviennent encore à l'heure actuelle. Même si j'aimerai trouver un moyen de me passer de tensio-actifs industriels (aussi "naturel" soient ils) et d'utiliser des produits plus "locaux". Je réfléchis aussi à un savon saponifié à froid version cheveux.

 

La cure de sébum : 

 

J'ai commencé par une cure de sébum 15 jours (sans résultat visible) et peu de temps après une deuxième cure d' 1 mois.

 

Dans la théorie : l'organisme sécrète du sébum en fonction des lavages et produits utilisés. Sans lavage, les cheveux sont largement bien nourris (par le sébum), il effectue donc une auto-régulation pour diminuer la sécrétion de sébum dans les jours suivant.

 

 

En pratique : du gras du gras du gras pendant un mois. Oui ça fait peur dit comme ça. J'ai eu envie de craquer vers les 15 jours. J'ai persévéré et fini par m'y habituer. Je m'attachais les cheveux à chaque sortie (ça passe mieux). Je n'ai pas eu de remarques ou de regards désobligeants (en tout cas pas devant moi...).

 

Verdict...j'ai gagné une journée, soit un lavage tous les 3 jours. J'avoue je m’attendais à plus flagrant.

 

Peut être aurais-je du diminuer la fréquence des lavages sur plusieurs semaines avant d'entamer une cure (ce que je n'ai pas fait).

Le résultat doit dépendre aussi du type de cheveux, surement plus probant sur des cheveux qui graissent moins vite. 

 

Aujourd’hui, je fais un shampoing tous les 3-4 jours. Mon objectif à moyen terme est d'un shampoing par semaine.

 

Ce que le slow poo m' a apporté : 

 

Des pointes moins sèches, des cheveux beaux et doux, qui repoussent plus vite, des produits sains pour mon corps et des économies**

Pour celles et ceux qui préfèrent acheter, on trouve de plus en plus de shampoings solides ou même de savons saponifiés à froid pour les cheveux, vendus dans des boutiques de produits naturels ou sur internet. 

 

*Attention à bien lire la composition des produits, même pour les produits bio. Et si possible éviter ceux emballés dans du plastique.

 

**Moins de lavage, moins de produits utilisés (donc moins à acheter) et le fabrication maison coûte moins cher que d'acheter le produit fini.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0